Mobilité douce: Lancy met le turbo !

Lancy prévoit d’intensifier ses efforts en matière de mobilité douce: l’occasion également de corriger les discontinuités entre les différents pôles de quartier. 

Par le passé, à Lancy comme presque partout ailleurs, l’espace public, les concepts de circulation, la conception des quartiers reposaient sur la route et le véhicule privé. Depuis quelques années, la prise de conscience de l’encouragement nécessaire des transports publics et de la mobilité douce s’est effectuée. L’arrivée du tram et du Léman Express, le développement de nouveaux pôles et la requalification de places publiques (Ormeaux, 1er août, etc.), la réalisation en cours de la promenade Nicolas Bouvier (2019) et de la passerelle Tivoli (2020) reliant la gare de Lancy Pont-Rouge à Surville et Tivoli, ou encore le développement de nouveaux tronçons cyclables ne sont qu’un début.

Le cadre est donné par l’adoption résolue de documents tels que le Plan directeur des chemins piétons, suivant de peu la Charte d’aménagement sur la «Qualité des espaces libres dans les nouveaux quartiers», mais aussi et surtout par le futur Plan directeur communal. Notant les insuffisances des cheminements piétonniers et cyclistes lancéens (effets de coupure ou d’îlot par manque de continuité, éclairage mal adapté, passages étroits ou proximité de voies à grande circulation, etc.), le document propose des mesures énergiques pour développer un «réseau communal structurant de mobilité douce», afin de proposer des alternatives aux axes principaux pour relier les pôles de quartier, les interfaces principales de transports collectifs, les équipements majeurs et les parcs, d’établir des «coutures» entre les divers tissus qui composent Lancy et d’offrir une alternative aux déplacements automobiles sur de courtes distances (45% des déplacements en voiture ou scooter se font sur des trajets de moins de 5 km). 

Les autorités lancéennes, conscientes de l’émergence régulière de nouveaux modes de déplacements «doux» (vélos cargos, trottinettes, long boards, etc.), veulent établir de nouvelles connexions et traversées pour améliorer le réseau de mobilité douce, la sécurité et confort de tous les types d’usagers, y compris les plus vulnérables.

Les autorités lancéennes, conscientes de l’émergence régulière de nouveaux modes de déplacements «doux» (vélos cargos, trottinettes, long boards, etc.), veulent établir de nouvelles connexions et traversées pour améliorer le réseau de mobilité douce, la sécurité et confort de tous les types d’usagers, y compris les plus vulnérables. Donnant l’exemple, elles ont mis en place un Plan de mobilité au sein de l’administration, encourageant leurs collaborateurs à utiliser les modes de déplacement les plus respectueux de l’environnement. Mise à disposition de vélos électriques et abonnements TPG subventionnés font partie des mesures en vigueur. 

Passerelle en vue

Franchissant la route de Chancy et la rampe Quidort, une passerelle pour piétons et cyclistes reliera le nouveau quartier de Surville à celui de Tivoli, en prolongement de la Promenade Nicolas-Bouvier. Cet ouvrage, d’une longueur de quelque septante mètres et de trois mètres cinquante de large, est mis au concours en entreprise totale. Les offres seront enregistrées jusqu’au 26 septembre 2019. En octobre, un jury comprenant des experts et un membre de chaque parti représenté au Conseil municipal désignera le projet retenu. Le choix des matériaux (bois, verre, béton, métal…) et de l’architecture est laissé aux candidats: l’objectif est d’obtenir un ouvrage harmonieux, maillon essentiel et élégant de la future liaison de mobilité douce entre le Bois de la Bâtie et le quartier de Pont-Rouge.
 

Mobilité douce
Depuis quelques années, la prise de conscience de l’encouragement nécessaire des transports publics et de la mobilité douce s’est effectuée.

Photo: Alain Grosclaude

 

Douce promenade 

Nicolas Bouvier, enfant de Lancy, donne son nom vingt ans après sa mort au cheminement pour piétons et cyclistes qui ira de la gare du Bachet au quartier de Surville. De fait, le premier nom choisi, Promenade des Crêtes, créait une potentielle confusion avec un chemin d’Aire-la-Ville. Son tracé et son exécution ont fait l’objet en 2012 d’un concours international de projets d’espaces publics, remporté par le bureau d’architectes-paysagistes portugais Proap SA, associé au bureau d’ingénieurs civils genevois Ingeni. Intitulé «Continuité du territoire au détail», le projet valorise les forêts et les prés existants, offre un choix de végétation subtil et crée les meilleures conditions pour la faune. Des solutions pratiques ont été imaginées pour franchir les routes et les ruptures naturelles du parcours. 

Intitulé «Continuité du territoire au détail», le projet valorise les forêts et les prés existants, offre un choix de végétation subtil et crée les meilleures conditions pour la faune.

La Promenade Nicolas-Bouvier propose ainsi un trajet fluide et accessible qui offre des espaces publics de qualité à la population. Des gradins, balcons et pavillons permettent une urbanisation intelligente et respectueuse, capable d’absorber les flux de piétons et cyclistes qui, avec l’arrivée de la gare CEVA/Léman-Express de Lancy Pont-Rouge, vont fortement augmenter. Des cinq tronçons, les trois premiers (Tivoli/Surville-Pont-Rouge et passage sous voies de la route du Grand-Lancy) représentent, précise le conseiller administratif Damien Bonfanti, «la correction tant attendue de plusieurs discontinuités territoriales, l’harmonisation de trajets intercommunaux qui, à terme, permettront d’aller en mobilité douce et en site propre du Bois de la Bâtie à La Chapelle».
 

Chiffre clé

1,2 km

C’est la longueur de la Promenade Nicolas-Bouvier, qui permettra de relier la gare du CEVA/Léman-Express du Bachet-de-Pesay, via Pont-Rouge, au quartier de Surville, en passant le long du parc Chuit. Elle sera aménagée en phase avec la mise en service du RER franco-genevois. L’Etat, qui, comme la Confédération, a participé au projet, issu du premier concours d’espaces publics du secteur PAV, entend que grâce à ses aménagements, ses espaces arborisés, son mobilier urbain, la Promenade devienne «un véritable lieu de vie, de rencontre et de détente».

En lien

Plan énergie des bâtiments
Dossier spécial Aménagement et travaux

Le Plan énergie des bâtiments, un atout pour Lancy

Il n’est plus possible d’ignorer la nécessité d’économiser l’énergie et les ressources naturelles; Lancy agit concrètement.

Un patrimoine administratif bien géré
Dossier spécial Aménagement et travaux

Un patrimoine administratif bien géré

La Ville de Lancy gère une septantaine de bâtiments, qui constituent son patrimoine administratif.

l'école du Pleateau
Dossier spécial Aménagement et travaux

Projet d'équipement public: l'école du Plateau

Parmi les projets d’équipements publics, la rénovation des écoles, mais aussi la construction de nouvelles classes occupent une place importante. Les...

Limiter le trafic de transit
Dossier spécial Aménagement et travaux

Limiter le trafic de transit

L’un des grands sujets de préoccupation des Lancéens est la circulation automobile, notamment le trafic de transit. Les autorités agissent, avec calme