Limiter le trafic de transit

L’un des grands sujets de préoccupation des Lancéens est la circulation automobile, notamment le trafic de transit. Les autorités agissent, avec calme et détermination.

La situation géographique de notre Commune est aussi stratégique qu’attrayante, ce qui par la force des choses entraîne aussi des inconvénients. La desserte accrue en transports publics et ferroviaires, l’accent mis sur la mobilité douce et l’étude systématique des flux de trafic afin de déterminer les lieux et types d’intervention les plus susceptibles de diminuer les nuisances ont permis, au fil des dernières années, de limiter les effets néfastes de la croissance du nombre de trajets en véhicule motorisé individuel. Mais les efforts continuent, car l’essor démographique du canton et de la Ville se poursuit à un rythme soutenu et la proximité de l’aéroport, puis bientôt le développement du PAV, vont susciter de nouveaux besoins de mobilité.

Le cas de l’avenue Eugène-Lance est typique. Aux heures de pointe du matin et de la fin d’après-midi, elle se retrouve congestionnée, notamment par un fort contingent de pendulaires qui cherchent à échapper aux bouchons des grands axes parallèles, notamment l’avenue des Communes-Réunies. A cela s’ajoute un phénomène maintes fois constaté aux abords des écoles: la tradition de déposer ses enfants en voiture résiste à la mode du cyclisme urbain. L’Institut international de Lancy n’échappe pas à la règle – malgré son service de ramassage scolaire qui séduit un tiers des familles – et le réaménagement de l’avenue Eugène-Lance est désormais au programme, avec mise en sens unique de cet axe entre le chemin de l’Adret (à la hauteur de l’Institut) et celui des Rambossons. Une piste cyclable bidirectionnelle sera installée, tandis qu’un espace de «dépose-minute» (et une déchetterie!) trouveront place près de l’Institut. «Nous faisons ainsi d’une pierre deux coups: réduire le trafic de transit et donner aux parents la possibilité de déposer leurs enfants en toute sécurité», note le Maire Stéphane Lorenzini.

«Nous faisons ainsi d’une pierre deux coups: réduire le trafic de transit et donner aux parents la possibilité de déposer leurs enfants en toute sécurité», note le Maire Stéphane Lorenzini.


Concernant le secteur du Plateau, le bureau d’ingénieurs mandaté par la Ville a étudié le schéma de circulation. Mise à jour en début d’année, l’étude confirme que les diverses mesures prises étaient efficaces. Les améliorations à apporter concernent la limitation du trafic de transit Nord-Sud et l’optimisation des accès au site Procter & Gamble. Une mise en zone 30 de l’ensemble du Plateau est préconisée. 


Zones 30

Les autorités communales peuvent mettre en place des zones 30 en localité, sur des routes d’intérêt local. Selon l’Ordonnance sur la signalisation routière (OSR), la vitesse d’un tronçon de route principale peut être limitée à 30 km/h et, par conséquent, celui-ci peut exceptionnellement être inclus dans une zone 30, pour autant que les conditions locales soient particulières (p. ex. centre-ville). L’expérience le montre: plus les zones 30 sont introduites à une large échelle hors des axes de circulation principaux, plus la limitation à 30 km/h est respectée, même si les éléments constructifs de modération du trafic sont peu nombreux. La mise en œuvre des zones 30 suit le schéma suivant: proposition et adoption au niveau communal, en concertation avec les riverains. L’autorité cantonale examine le dossier technique et délivre l’autorisation. 

 

Chiffre clé

10

Bientôt 10 zones 30 à Lancy. La ville compte actuellement cinq zones 30: le Plateau (4331 m. de voirie), Ormeaux-Pâquerettes (1821 m.), Verjus (1570 m.), Colline-Vieux chemin d’Onex (1548 m.) et Eugène-Lance Pontet (2150 m.). Cinq nouvelles Zones 30 sont à l’étude, ainsi que des zones 20 km/h, dites zones de rencontre. Les zones 30 km/h futures et existantes sur Lancy couvriront les abords directs des écoles. Les zones 20 km/h en cours de validation auprès de la Direction générale de la mobilité  couvrent la place des Ormeaux et le passage du 1er Août. En zone 30: pas de passage piétons (hormis écoles et EMS) et traversée des piétons libre et non prioritaire. En zone 20: les piétons sont prioritaires sur tous les véhicules. En principe, il n’y a pas de trottoirs. 

L’eau sous contrôle

En février 2013, l’Etat de Genève a publié comme pour les autres communes du canton un Plan général d’évacuation des eaux portant sur les communes de Lancy, d’Onex et de Plan-les-Ouates. Ce type de document fixe un cadre et des priorités d’étude, d’action et de maîtrise dans trois domaines liés à l’eau: l’impact de la zone à bâtir sur les cours d’eau (hydrologie, pollution); la planification de l’assainissement (systèmes non séparatifs pour l’eau pluviale/l’eau usée, collecteurs insuffisants); enfin, la maîtrise des risques (inondations, contamination de cours d’eau ou de nappes). 

Comme l’explique le Maire Stéphane Lorenzini, «Lancy a toujours investi, avec régularité, dans la qualité de ses réseaux d’assainissement: le genre d’infrastructures qui ne suscitent pas de débat et dont on n’entend parler que lorsqu’elles dysfonctionnent. Naturellement, les profondes mutations urbanistiques que connaît notre Ville nous obligent à redimensionner certains équipements, adaptés à un tissu de villas et non d’immeubles groupés». Les ingénieurs du Service des travaux et de l’urbanisme ont abattu un imposant travail pour adapter les réseaux, coordonner les travaux avec ceux de voirie et de fibre optique, par exemple, et concevoir de nouveaux collecteurs d’eaux claires et d’eaux usées, des bassins de rétention supplémentaires. Plusieurs quartiers ont été ou sont concernés: le Plateau (avec la problématique des nombreux chemins privés), Surville, les Semailles, la Chapelle, etc. Ces travaux sont financés en large part par le Fonds intercommunal d’assainissement.
 

Collecteur d'eau
Lancy accorde une importance particulière à la qualité de ses réseaux d’assainissement.

Photo: Alain Grosclaude

 

En lien

l'école du Pleateau
Dossier spécial Aménagement et travaux

Projet d'équipement public: l'école du Plateau

Parmi les projets d’équipements publics, la rénovation des écoles, mais aussi la construction de nouvelles classes occupent une place importante. Les...

Un patrimoine administratif bien géré
Dossier spécial Aménagement et travaux

Un patrimoine administratif bien géré

La Ville de Lancy gère une septantaine de bâtiments, qui constituent son patrimoine administratif.

Plan énergie des bâtiments
Dossier spécial Aménagement et travaux

Le Plan énergie des bâtiments, un atout pour Lancy

Il n’est plus possible d’ignorer la nécessité d’économiser l’énergie et les ressources naturelles; Lancy agit concrètement.

Grand projet: le quartier des Semailles
Dossier spécial Aménagement et travaux

Grand projet: le quartier des Semailles

Le quartier des Semailles - son nom l’indique - cultivait autrefois les céréales. Son emplacement, surplombant la plaine de la Praille et le vallon de